Un peu d’humour pour illustrer un Process Area CMMI [fr] Build and test your Flex ColorMatrixFilters [en]
Jan 30

justification(n.f.)

Définition :

  1. action de justifier, de se justifier.
  2. action d’établir la réalité de qqch, de prouver.
  3. (imprimerie) action de donner aux lignes d’un document une longueur définie. Cette longueur de ligne. Cette ligne.

Synonymes :
affirmation, alibi, apologétique, apologie, argument, compte, confirmation, constatation, décharge, défense, démonstration, éclaircissement, éloge, établissement, excuse, explication, fondement, gage, illustration, légitimation, motif, pierre de touche, plaidoyer, preuve, raison, raison d’être, réponse, témoignage

Voici un mot à double tranchant dans une démarche qualité…

Dans le modèle CMMI (v1.1), le verbe “justify” apparait 1 fois et le nom “justification” apparait 2 fois, et encore, dans des sous-pratiques. Pourtant, en français, quand il s’agit d’expliquer la philosophie du modèle et l’intérêt ou le pourquoi faire des estimations par exemple, ou de tracer des décisions, “justifier” et “justification” sont des mots classiques qui peuvent revenir souvent dans les échanges, il me semble. Mais c’est en fait en oubliant qu’en communication, le message envoyé n’est pas forcément le message reçu.

Comme vous pouvez le constater dans les définition et synonymes, justifer, c’est prouver, confirmer, démontrer, expliquer. Tout ce que l’on attend en fait dans une démarche qualité classique ayant pour but d’augmenter la maturité d’une organisation et sa fiabilité. C’est le message envoyé par les consultants, les ingénieurs qualité comme moi.

Mais c’est aussi SE justifier (comment ? moi manager d’une équipe de X personnes avec mes 20 ans d’expérience, je devrais justifier mes décisions, choix… et blablabla), alibi, excuse. Ca, c’est (ça peut être) le message reçu.

Non seulement, ceci peut amener une levée de bouclier de la part de ceux qui doivent “se” justifier et peut à moyen terme amener certaines dérives : justifier pour justifier et remplir son devoir vis-à-vis des process mais pas justifier, expliquer et tracer un raisonnement, une décision pour plus tard, réutiliser ce raisonnement, retrouver la décision et analyser à posteriori sa validité pour la réitérer ou pas.

Et il y a aussi le justifier pour se protéger. Qui peut effectivement être utile à la personne concernée mais dont l’intérêt reste à prouver dans une démarche d’amélioration, de capatilisation de l’expérience…

Après avoir observé plusieurs fois ceci et récolté des avis similaires, je suggère donc d’éviter ce mot dans les démarches qualité tant que la population n’a pas bien compris ce qu’on attend dans la démarche à travers cette “justification”.

Et comme dans le modèle CMMI, le mot n’apparait quasiment pas, pourquoi se compliquer la vie ? mais ça se trouve… il y a peut-être une justification là dessous…

Related posts

Written by Arnaud
Creative Commons License
Tags: , ,

Share/Save/Bookmark

Help me improve my blog by rating this post or sending a comment.

not goodquite goodgoodvery goodexcellent (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...


Comments